dimanche 29 octobre 2017

Petite suite de haïkus des bords de Loire




Un héron cendré
Aux prises avec le soleil
Jamais consumé
*


Banc de cormorans
Ils en font sécher des ailes
Au milieu du fleuve

*


Toutes ces feuilles à terre
On a beau les croire inertes
Voilà qu'elles nous coursent

*

Sur des kilomètres
Elles nagent un crawl effréné
Rangées d'éoliennes

©Etienne Orsini, 2017

dimanche 24 septembre 2017

Le plus clair de mon temps






                                         "Je passe le plus clair de mon temps à l'obscurcir."
                                                                                                       Boris Vian